Le Burundi reconnait que la protection sociale est un droit universel

Dans le but de mettre en œuvre la Politique Nationale de Protection Sociale adoptée par le Gouvernement du Burundi en Avril 2011, un cadre institutionnel a été mise en place pour l’opérationnalisation. C’est la Commission Nationale de Protection Sociale, lancé par Son Excellence Monsieur le Président de la République le 16 Avril 2013.

Vu le jour par décret présidentiel le 22 Août 2012, la Commission Nationale de Protection Sociale est une structure mise en place, pour piloter et mettre en œuvre la Politique Nationale de Protection Sociale a-t-il précisé à prime abord Son Excellence Monsieur le Président de la République du Burundi, en même temps Président de la Commission Nationale de Protection Sociale, lors du lancement officiel des activités.

Son Excellence Monsieur le Président de la République, dans son discours a souligné qu’au-delà de la sécurité sociale contributif, la protection sociale vient prendre en charge également ceux qui sont encore dans la vulnérabilité et qui n’ont pas d’accès facile à la vie décente .Tout ceci pour les amener a-t-il insisté, progressivement, suivant les moyens disponibles, dans un système d’économie solidaire, d’où la dimension multidisciplinaire et multisectorielle de l’intervention de la Commission Nationale de Protection Sociale. C’est pourquoi il a interpellé la CNPS à renforcer le partenariat et la synergie interministériels pour capitaliser les efforts et les ressources utilisées d’une manière disparate afin de promouvoir la protection sociale qui demeure indivisible. Et surtout, de s’investir, chacun en ce qui le concerne pour sa mise en œuvre, en l’étendant à tous ceux qui ne parviennent pas encore à y rentrer d’une manière soutenue.

Le Président Pierre NKURUNZIZA a encouragé également les promoteurs des Mutuelles de santé et leur a demandé d’augmenter leur couverture sociale dans le but d’épauler le Gouvernement dans ses efforts de d’extension de la protection sociale à toutes les couches de la population. Il a exhorté en plus les Gouverneurs provinciaux et les administrateurs de soutenir le programme de Protection Sociale et de mobiliser toute la population à y adhérer.

Il a terminé son discours en remerciant les partenaires techniques et financiers qui soutiennent le pays et a profité l’occasion pour demander aux autres de leur emboîter le pas surtout dans la future constitution d’un Fonds d’appui à la protection Sociale préconisé pour soutenir les programmes de la Commission Nationale de Protection Sociale. Enfin, Son Excellence Monsieur le Président de la République a promis que le Gouvernement fera tout ce qui sera à son pouvoir pour doter la Commission Nationale de Protection Sociale des moyens nécessaires pour la concrétisation des programmes.

Again, I am still trying to do my paper figure it out.